Retrofusion

Rédigé par zikzak - 03 septembre 2006

Numéro 0 !

Retrofusion est le travail acharné et passionné de Chris Wilkins, un anglais qui prouve bien qu’avec de la détermination on arrive à des résultats fantastiques. Retrofusion est née suite à la mort d’autres sources d’information sur le retrogaming en Angleterre. Chris prend donc la relève à lui seul pour imposer sa vision du retrogaming anglais et rallier d’autres passionnés à sa cause, et on peut dire qu’en Grande-Bretagne il y a de nombreux passionnés du retrogaming.

L’Angleterre est une terre fertile pour l’informatique dès la fin des années 70. De grands noms comme Sinclair et Amstrad ne seront pas inconnus des français. On peut ajouter Commodore et Atari qui feront beaucoup pour l’informatique familiale.

Ceux qui ont connu cette ère savent ce qu’il en est et sont souvent déçus car la passion qui habite plus vraiment l’informatique actuelle, une page de l’histoire est tournée. Le numéro zéro de retrofusion et ses 32 pages doit être lu comme une prise de température du public, toutefois il ne faut pas croire qu’il est dénué d’intérêt.

On y découvre le Sam Coupé, une superbe machine anglaise ainsi que divers événements liés au Retrogaming anglais, on apprend surtout comment est née le magazine de Chris.

Ce qui est intéressant dans Retrofusion c’est la façon dont sont rédigés les articles. Chaque rédacteur raconte son histoire personnelle par rapport au sujet, il suffit de lire l’article sur Street Fighter 2 pour s’en rendre compte, et l’article sur les différents jeux vidéos tirés du film Ghostbusters sont aussi un grand moment où l’auteur compare sa vision du film actuellement à ce qu’il en pensait 22 ans plus tôt. Un autre article expose la stratégie à prendre en compte pour faire une journée brocante qui rapporte son lot de trésor au joueur rétro. Les rédacteurs rapportent aussi des entrevues avec des sommités oubliées par le plus grand nombre, des personnes qui ont fait du jeu vidéos dans les années 80-90 un loisir fantastique.

Je finirai par dire que ce premier numéro est un peu léger, enrichissant mais trop court. Une maquette claire mais elle aussi trop légère. Cela promet toutefois beaucoup de bonnes choses pour le numéro 1 dont j’écrirais un article dès que j’aurais fini de le découvrir et je peux déjà vous dire que c’est une merveille, les défauts du numéro ici débattu sont corrigés et des nouvelles rubriques apportent encore plus d’intérêt au magazine.

Si vous lisez l’anglais je ne peux que vous conseiller de vous ouvrir un compte Paypal et de passer commande sur le site de retrofusion, comptez un peu plus de 16 euros pour les trois numéros ou bien un peu plus de 7 euros par numéro, frais de port inclus chaque fois. C’est un peu cher mais le travail effectué par Chris est ahurissant et il le vaut bien.

Classé dans : Presse - Mots clés : magazine, retrogaming

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot msdp ? : 

Catégories

Mots clés

Archives