Guilty Gear - Dust Strikers

Rédigé par zikzak - 14 mai 2006

Guilty Gear est un jeu de combat 2D de nouvelle génération, entendez par là que la série est apparue bien après les maitres du genre que sont King of fighters et Street fighter.

Pour cette version nommée Dust Strikers les combats vont se jouer d’une nouvelle façon assez déroutante.
Pour les connaisseurs cette version DS se rapproche de Guity Gear Isuka.
Pour ceux qui ne connaissent pas la série je vais faire un rapide résumé.

La série Guitly Gear est la propriété de Arc System Works, une compagnie fondée en 1988 par Minoru Kidooka.
La série débute en 2001 sur la défunte Dreamcast de Sega et bien entendu sur borne d’arcade, cette série est toujours vivante et pour cause son système de jeu qui peut paraître bourrin à la base laisse place à beaucoup de technicité quand on se penche vraiment sur son système.
C’est ce côté technique qui fait que Guilty Gear est très apprécié lors des tournois de haut niveau.

En 2004 parait Guilty Gear Isuka, un jeu de combat 2D pouvant se jouer à quatre simultanément et sur deux plans possibles mais cela mène tout de même à un jeu peu jouable à l’inverse des épisodes précédents.

Isuka sur DS

Sur la console portable de Nintendo on retrouve le jeu à quatre combattants indépendants, et cette fois sur les deux écrans pour un mélange combat / plate-forme qui n’est pas sans rappeler Super Smash Bros.

Les combinaisons des coups ont été simplifiées ainsi que les autres mouvements tels que la garde et le saut.
Le saut se faisant en pressant haut et la garde est ici automatique.

Graphiquement le jeu est appréciable avec des personnages bien animés et des décors de fond assez jolis, le gros problème graphique venant des ’étages’ de plate-formes permettant d’évoluer sur les deux écrans et qui gâchent l’ensemble par une finition médiocre.

Pour la bande son on garde le rock habituel et c’est toujours une bonne chose dans cette série.

Plusieurs modes de jeu sont disponibles dont le classique story avec une histoire pas du tout intéressante et aussi bordélique que les combats.
Mention spéciale pour le boss de fin quasiment imbattable comme à l’accoutumé dans les Guilty Gear mais qui cette fois prend plus d’un écran de la DS.

Il y a un mode intéressant qui permet de créer son propre personnage en lui offrant des coups provenant des autres personnages.
Pour cela il faudra jouer à des mini-jeux qui eux ne sont pas forcément intéressants et vraiment trop longs pour obtenir ce qu’on veux et qui de ce fait ne donnent même pas envie de persévérer.
Cela est aussi dû au fait que le jeu est déjà assez bordélique pour ne pas aller s’encombrer d’un perso supplémentaire pire que les autres.
Au total on a donc 21 personnages de base pour un intérêt vraiment limité.

Le jeu dans sa version américaine se trouve à 31€57 sur Play-Asia ou à 30€87 sur Lik-Sang et représente un bon défouloir, mais ne lui en demandez pas plus.

Classé dans : DS - Mots clés : 2D, combat, plateforme

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot tnwch ? : 

Catégories

Mots clés

Archives