Burnout Legends

Rédigé par zewil - 16 octobre 2005

Pour ce jeu PSP, qui est en fait un mélange des trois versions précédentes déjà sorties sur console, hormis pour la Gamecube, qui depuis que EA Games a repris ce titre à partir du Burnout Takedown, ne bénéficie plus de ce titre sur la console de Nintendo.

Ce qui reste pour moi un grand mystère et est très décevant pour les utilisateurs de Gamecube qui se voient privés d’un très bon jeu, mais ceci est certainement une autre histoire... D’argent.

Et la priorité à droite, alors ?

Bon, c’est sur, si vous conduisez en ville comme vous conduisez dans le jeu, vous avez toutes les chances d’aller en prison sans passer par la case départ !

Mais ici, dans le jeu, c’est n’est pas notre problème, au contraire, le but du jeu est assez simple, explosez la face de vos adversaires, faire péter les compteurs et les compte-tours, amasser des dollars et des médailles pour débloquer d’autres véhicules et d’autres épreuves !

Les techniques de base pour la conduite en ville

- La barre de Boost (rien à voir avec son fils Jean-Jacques)

Donc, pour la remplir, il vous faut simplement rouler à contre-sens, déraper dans les virages, faire un saut en haut d’une colline, et tenir cette conduite assez longtemps afin de remplir également les étoiles qui apparaissent et obtenir ainsi plus de thunes !

- Les takedowns ( comme Star Ac 4, c’est no limit !)

Les takedowns permettent de remplir assez rapidement votre barre d’énergie et d’obtenir un max de points, c’est facile, vous shootez votre adversaire dans le décor et vous obtenez un magnifique ralenti de votre exploit en prime !
Il y a 4 niveaux de missions takedowns de facile à champion, le but étant d’obtenir un max de takedowns sur une course. Si vous remplissez votre contrat, vous débloquerez d’autres voitures.

- L’aftertouch et le ralenti crash

Après avoir fait un takedown ou que votre adversaire vous en ait fait subir un, et pour faire tourner la situation à votre avantage, vous avez la possibilité en maintenant appuyée la touche R de passer ainsi en mode ralenti crash.
Puis en utilisant le mini Pad analogique de votre PSP, vous dirigez votre crash soit sur un autre adversaire ou bien dans le trafic, histoire de grappiller quelques points.

On va faire les courses, il te faut quelque chose ?


Pour le reste du jeu, vous avez les épreuves de Course :
  • La course simple
  • Le contre-la-montre
  • Le Road Rage (un max de takedown à faire)
  • La poursuite (c’est vous le keuf, trop cool !)
  • L’éliminateur (le pilote en dernière position à la fin de chaque tour est éliminé !)
  • Le tour Booste (pour gagner de belles médailles sur un tour)
  • Le Grand Prix (course de sprint)
Mais aussi, les épreuves de Crash :
Ici aussi, le principe est simple, une course, beaucoup de trafic et à la fin un bon gros carambolage de voitures et le plus possible s’il vous plait, toujours pour un max de thunes et le déblocage d’un max de caisses nouvelles et parfois assez insolites.


Enfin, vous pouvez faire le tour du monde ou toutes les épreuves du jeu vous sont proposées, les épreuves se débloquant au fur et à mesure de votre progression.

Alors, on l’achète ?

Oui, bien sûr ! Mais... Je voulais quand même signaler les nombreux temps de chargements présents dans le jeu qui au début sont vraiment très super-méga-lourdingues !

Le graphisme est très beau mais il y a la présence de beaucoup de bugs comme des bouts d’images qui disparaissent dans les coins et de très nombreux points blancs à l’écran, chose que l’on ne trouve pas sur un Ridge Racer par exemple.
A part ça, le jeu en vaut la chandelle, c’est un super défouloir de pouvoir casser de la caisse à volonté, la sensation de vitesse est toujours aussi impressionnante, les musiques sont toujours aussi rock et vous donnent encore plus la patate !

Comme dirait Bill... Ça Kill !

Classé dans : PSP - Mots clés : Course, 3D

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot ukwqe ? : 

Catégories

Mots clés

Archives