Nanostray

Rédigé par zikzak - 28 août 2005

Le shoot them up arrive en force sur DS !

Depuis Space Invaders toutes les consoles ont connu un shoot them up dans leur ludothèque. La DS accueille son premier exemplaire et de bien belle manière.

Nanostray est développé par la société Shin’en qui fût aussi responsable des incroyables Iridion 1 et 2 sur GBA.
Avec ces deux titres cette société nous dévoilait des capacités insoupçonnées de la GBA et elle remet le couvert sur DS, pour ne pas changer c’est a nouveau une débauche d’effets visuels sur les deux écrans de la DS.
Passée la claque graphique ont fait de plus en plus attention à la musique et aux bruitages qui eux aussi sont de très bon niveau. Nanostray a malheureusement une lacune importante avec un scénario inexistant (ou presque) et un mode arcade très court mais cela peut se voir comme une mise en bouche pour la suite.

L’écran tactile permettra de changer d’armement en cours de partie mais cela est très difficile de se concentrer sur le changement d’arme et sur les ennemis en même temps, un mauvais point pour la maniabilité.
Le jeu souffre d’un autre problème de maniabilité, quand le vaisseau monte vers le haut de l’écran il devient plus petit pour donner la sensation d’une perte d’altitude mais dans ce cas là on s’aperçoit alors qu’une partie gauche et droite de l’écran sont inaccessibles et que si des options ou des ennemis s’y trouvent alors on ne pourra pas les atteindre, qui plus est la vitesse de déplacement diminue et casse le rythme.

High score

Nanostray va devenir le shmup (SHoot theM UP) de la DS pour les fans du genre. Ici tout est pensé pour la course aux points, le jeu une fois fini en mode arcade vous débloquera un mode challenge où les défis demanderont de la dextérité et de la réflexion.
Le système d’armement est pensé dans ce sens, on peut bourriner pour détruire tout ce qu’il y a à l’écran ou bien seulement s’occuper des ennemis qui arrivent par vagues et qui dans ce cas vous rapportent une médaille bleue qui sera cumulée à la fin du niveau. De plus si on n'utilise pas l'arme secondaire (bien plus puissante) on gagne aussi plus de points au décompte final. En fait moins on est assisté et plus le score gonfle.
C’est dans ce sens que sont faits les différents défis, faire le maximum de point avec 3 vies, finir le niveau avec une seule vie, pas d’arme secondaire, etc.
C’est donc le mode challenge qui vous tiendra rivé à la console le plus longtemps et dont la progression est loin d’être immédiate.

2 joueurs

Nanostray propose aussi son mode deux joueurs avec une unique cartouche, le but n’est pas de jouer en coopération mais de battre son adversaire aux points ou au bonus.
Sympa cinq minutes mais mal conçu car il faut redémarrer les deux machines pour pouvoir changer la moindre options, dommage.

Classement final

Nanostray place la barre très haut pour les prochains shmup sur DS, on a parfois l’impression de jouer à Ikaruga tellement le jeu est beau.

Quelques défauts gênants persistent mais cela ne doit vraiment pas vous empêcher de sauter dessus dès sa sortie.
Quant à moi je n’ai pas résisté à sa sortie américaine qu’il est possible d’avoir à 33,25€ sur Play-Asia.

Classé dans : DS - Mots clés : SHMUP, 3D

Les commentaires sont fermés.

Catégories

Mots clés

Archives