Contrefacon officielle

Rédigé par zikzak - 11 novembre 2018

Voilà qui ne va pas arranger ma situation de boycott envers Sony.
Avec l'anniversaire des 25 ans de la playstation Sony suit la mêlée.
On n'aura rien eu pour les 20 ans de la machine mais en 2018 avec Nintendo qui prouve qu'il est possible de vendre des machines émulant leur vieux matériel et que ça se vend par palette on pourra célébrer les 25 ans avec la Playstation Classic et ses 20 jeux.


Toutefois comme il s'agit d'émulation il y a deux choix, développer son émulateur en interne depuis les documents d'époque et donc avoir ce qui se fait de mieux ou bien piller un émulateur très efficace dont le code source est disponible comme PCSX Re-Armed.
Ce qui est du même tonneau que l'affaire Bleem! où Sony aura fait couler cette compagnie, la force de l'industrie face à la justice. Bleem! était une émulateur de la première playstation sur PC en 1999 (puis plus tard sur Dreamcast) n'utilisant aucun bios de la machine d'origine et permettant alors de lancer les jeux originaux depuis le lecteur CDROM de l'ordinateur.
La même chose se reproduira façe à Virutal Game Station et dans un autre registre contre Lik-Sang.

Autant dire que Sony est toujours une entreprise mesquine, car PCSX Re-Armed est sous une licence qui bien qu'autorisant l'exploitation commerciale nécessite alors de fournir à tous les modifications apportées à son code, ainsi toute amélioration est partagée. Sony a sa propre définition du partage.

Classé dans : Playstation - Mots clés : arnaque, opensource

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot rhrf ? : 

Catégories

Mots clés

Archives