Need for speed Shift 2 Unleashed

Rédigé par zikzak - 07 août 2011

Ce jeu me tentait par sa vue du casque réaliste et au final à 30€ en rayon j'ai succombé.
Mais à ce prix on se demande parfois si il n'y a pas un piège.

Si la vue du pilote est fidèlement reproduite on a au début l'impression que la voiture est actuellement en train de prendre le virage.
En effet dans la vie de tous les jours la voiture suit le regard, ce qui n'est que la mise en application de la coordination œil-main mais représente un vrai défi dans un jeu vidéo. Ici il faut s'habituer à changer de direction car ce n'est pas votre regard et donc le véhicule poursuit sa ligne droite, du coup on a l'impression d'une latence dans la direction assez gênante lors des premières minutes de jeu. Une fois habitué c'est un régal de porter son regard au loin et d'anticiper la courbe puis de plonger à la corde.

Le moteur physique est très bon, les voitures ont des comportements très différents, toutefois les sorties de pistes sont assez étonnantes car il est possible de couper de nombreux virages sans être très pénalisé.

Pour le reste, ce jeu est décevant. Première chose, le "passe en ligne".
A la première connexion au jeu le passe vous sera réclamé ou bien vous aurez la possibilité d'utiliser les fonctions réseau gratuitement durant deux jours, ensuite soit vous utilisez celui fourni avec votre jeu neuf soit vous déboursez pour vous en procurer un en ligne dans le cas d'un jeu d'occasion.

Il en va de même pour les véhicules dans le jeu, soit vous gagnez l'argent virtuel en remportant des courses soit  vous achetez les voitures avec votre compte en banque (bien réel celui là). Du pur délire, et je me demande bien qui ira oser cela.

Les menus du jeu donnent mal au crane, l'ergonomie est tout simplement horrible et pour ce qui est de l'horreur ce jeu marque des points un peu partout.
En commençant par la star du drift qu'on ne peut pas zapper, mais diantre qu'il est gonflant celui-là. Des vidéos partout tout le temps pour des trucs dont on n'a rien à faire. Le tutoriel sur le drift est en lui-même une blague, il suffi de faire n'importe quoi et d'atteindre le nombre de points requis pour se voir attribuer les félicitations de la sommité.
Idem avec sa voix pour les commentaires en course, rien de plus agaçant !

Parlons-en des courses, après tout c'est l’intérêt principal du titre. Graphiquement c'est bien rendu et c'est tout, car ensuite on découvre les concurrents.
En effet tel que EA le définit c'est bien "la simulation ultime !". Toutefois ils ont omis de donner le sujet, ici il ne s'agit pas de simulation de course mais de simulation d'huitres !
L'intelligence des autres pilotes laisse à penser que les véhicules sont tous pilotés par des IA possédant un QI d'huitre. Ils font tous comme-ci vous n'étiez pas sur la piste, et donc le moindre virage où vous freinerez un peu trop se soldera par un tête à queue car la voiture vous précédant viendra détruire l'une de vos ailes arrière. Pourtant on voit parfois l'IA commettre des erreurs et donc des carambolages sans qu'on y soit impliqué mais cela reste rare, la plupart du temps on finira au milieu de l'amas et ensuite en dernière position car seule l'IA est capable de remonter toute la course après un accident.
Ce qui vous amènera à recommencer encore et encore la même course ad nauseam. Ce qu'il y a de bien avec ces nouvelles consoles c'est les manettes sans fil, quand on les lance contre le mur la console ne part pas avec !
Cela faisait longtemps que je n'avais pas joué à un jeu aussi frustrant ! 30€ de perdus à moins de jouer à Destruction Derby, mais auquel cas préférez-lui Flatout.

Site officiel.

Classé dans : XBox360 - Mots clés : 3D, Course, Etron

Les commentaires sont fermés.

Catégories

Mots clés

Archives